J’ai arrêté de fumer – Un parcours pas si simple

Hello =)

On se retrouve aujourd’hui pour un article un peu spécial, c’est le mois sans Tabac… Oui tu en entends parler PARTOUT !

Alors je ne vais pas te faire de leçons de morale, car, je serai très mal placée.

Je vais simplement partager avec toi mon parcours. Comment j’ai arrêté, mon déclic et surtout mes galères.

J’ai commencé à fumer en 3e, comme beaucoup par « effet de mode », par influence. J’ai fumé ma première taffe sur le lit de ma voisine. Je m’en souviendrais toute ma vie.

Je m’étais promis de ne jamais tomber dans le vice, de ne pas acheter de clope et je pensais qu’ainsi, je n’allais jamais tomber dans la dépendance. Sauf que, 6 mois plus tard, j’achetais mon premier paquet à 5€ (oui c’était 5€ à l’époque).

Et là, c’était foutu, mon cercle amical du lycée était 100 % fumeurs, par moment je choisissais entre manger à midi ou m’acheter un paquet. Je ne m’en rendais pas compte à l’époque, mais la dépendance était là…

C’était “Hipe” de fumer, tendance et quand tu étais fumeur, tu avais un style, tu appartenais à un groupe. Quand j’écris ses mots, je trouve cela ridicule, pourtant, c’était bien le cas.

J’avais ce beau discours que de nombreux fumeurs ont, la phrase magique « Oh, je fume pas des masses, j’arrête quand je veux, je suis pas dépendante ». Pendant des années, je me suis convaincu de cela.

Dans la suite de ce billet humeur, je vais te dévoiler une partie de ma vie, mon déclic et surtout comment j’ai réussi à ne plus fumer et devenir une “non-fumeuse”.

Et toi, quel est ton lien avec la cigarette ? Fumeuse, non fumeuse ou en route pour l’être ?

Mon arrêt du tabac – Après presque 10 ans de clope

arrêt du tabac

Ce qui m’ a fait arrêter c’est tout simplement le décès de mon grand-père. Suite à un cancer du poumon, qui a fini en cancer généralisé, j’ai eu, quelques mois plus tard, le besoin d’arrêter cette saloperie.

Je l’avais vu changer, faiblir, s’éteindre au fil des mois à cause de ses années de clope. Même s’il avait arrêté la cigarette 30 ans au par avant, cette dernière l’a rattrapé au dernier moment de sa vie. Je n’oublierais jamais ses images.

J’ai tenté de faire la Warrior et d’arrêter sans rien

arrêter de fumer expérience

Mon père avait arrêté seul, sans aide, sans rien en fumant 3 paquets par jour. Je pensais que c’était aussi simple que de ne pas en acheter… Erreur !!

Quand j’ai décidé d’arrêter de fumer, j’étais face au mur, mon chéri fume, ma mère fume, mes amis fument. C’était très compliqué d’arrêter dans un univers 100 % fumeurs.

J’en parlais donc sur le blog, lors d’un de mes premiers articles « Bonne résolution ». J’étais déterminé à arrêter cette merde, j’étais ecqueurée à chaque taffe que je fumée. Car j’en avais besoin et je faisais le triste constat de ce besoin intense que je ressentais.

Puis, un mail, celui de Need & Mood, blogueuse beauté, qui me parlais de la cigarette électronique et de son arrêt avec cette dernière.

Elle m’avait fait un pavé, m’expliquant le modèle, les liquides, m’aiguillant dans mes choix pour trouver ce qui pouvait me convenir.

Ce mail à changer ma vie, avec lui, j’ai arrêté de fumer. Elle ne le sait pas, mais je lui serai à jamais reconnaissante pour cela.

Mes débuts avec la cigarette électronique

arrêter de fumer avec e cigarette

Il y a 2 ans, ont ne la voyais pas, on la critiqué constamment, je ne compte pas le nombre de personne qui m’a dit « c’est encore pire que la clope ton truc ». Aujourd’hui, les études sont publiées et les tabacologues recommandent l’utilisation de cette dernière pour arrêter de fumer.

Elle est encore très controversée, alors oui, idéalement, mieux vaut arrêter sans rien, mais c’est plus facile à dire qu’à faire.

Il y a diverses méthodes, l’hypnose, l’acupuncture, les patchs, les gommes, etc. Moi j’ai choisi la vape, principalement pour le côté budget et le côté geste, qui pour moi est important.

Les débuts ont été difficiles, en effet, cela n’a RIEN à voir avec une vraie cigarette, le goût, la fumer, les sensations sont totalement différentes.

J’ai commencé par limiter ma consommation de cigarette à 5 par jours (je tournais à 1 paquet de clopes, voire plus par jour, bref, une grosse fumeuse) avec un dosage à 18ml de nicotine dans ma vapounette.

Puis les mois ont passée, la première année, j’ai craqué plusieurs fois en fumant, notamment en soirée avec des amis. L’alcool aidant, je fumais sans problème.

Un jour, j’ai décidé de ne plus en toucher. Cela fait un an et demi que je n’ai pas touché une clope et je peux t’assurer que je ne me suis jamais sentie aussi bien de toute ma vie.

Si jamais cela t’intéresse voici ce que j’utilise

♦ Ma cigarette électronique : le kit TC Eleaf iStick Pico 75W  2 Pilles ou Accus 

Pour les liquides, je te conseille de les faire toi-même (cela revient bien moins cher ^^) : Base + Nicotine + Arôme

Ma vie sans cigarette – une vraie liberté

devenir non fumeur

Je continue de vapoter, même sans nicotine (bon j’ai toujours un mini flacon de 3ml en cas de gros stress de fou) car j’ai un souci avec le geste, j’aime le goût que j’ai créer et la fumée. C’est une habitude que je vais devoir arrêter. C’est d’ailleurs mon objectif 2018…

Mon souffle est plus régulier, je n’ai plus de souci à marcher longtemps, avant j’étais essoufflé rapidement, c’était l’enfer. Le sport me cramait les poumons, je crachais le matin, mes cheveux étaient ternes, ma peau horrible et je ne te parle pas de l’haleine de cendrier froid horrible.

J’étais malade régulièrement, bronchite, trachéite, angine et j’en passe… Depuis 2 ans, je n’ai que des petits rhumes ou bien des bonnes grippes. Je suis beaucoup moins malade et mon système immunitaire me remercie d’avoir arrêter la clope.

Je ressens un vrai bien-être, je me sens mieux ainsi. Alors je ne te dis pas que c’est facile, lors du déménagement, j’avais bien envie d’une clope, car comme toute dépendance, il est facile de replonger dedans.

C’est une addiction, une vraie merde qui pourrit ta santé. Et au moins faux pas, elle revient te dire « Hooo fume moi ». Mon homme fume toujours, c’est son choix, mais je suis contente, j’ai réussi à le convaincre d’arrêter doucement avec la vapette. C’est une petite victoire pour moi.

Je me considère aujourd’hui comme non-fumeuse, rien que l’odeur me soulève le coeur, voir une cigarette me dégoûte et je suis fière de moi, fière d’avoir eu la force de quitter ce cercle vicieux.

Oui, non fumeuse, pour moi la vapette (comme je l’appelle) n’est pas identique à une cigarette, c’est totalement différent. Vapoter quand on est fumeur est difficile, l’envie de fumer est forte car la diffusion de nicotine est différente.

Quelque soit la façon d’arrêter de fumer, seul, avec des médecines douces, des patchs ou une cigarette Electronique, chaque personne va à son rythme et personne n’a le droit de juger sa façon de faire. Ce n’est déjà pas évident…

Pendant des années, j’ai cru que la clope était classe, aujourd’hui je la trouve Cheap, crade et inintéressante.

Si toi aussi, tu es dans cette démarche et que tu as envie d’avoir des infos sur la cigarette électronique, n’hésite pas à me contacter par mail, c’est avec plaisir que je te répondrais.

Et toi, quel est ton lien avec la cigarette ? Fumeuse, non fumeuse ou en route pour l’être ?

N’hésite pas à partager tes expériences en commentaire =)

Je te souhaite une agréable journée

Des bisous

4 Comments
  1. Bonjour Angie, Je ne peux que te féliciter!! Quoi qu’en pensent les gens et même si effectivement on a pas tant de recul que ça sur la cigarette électronique elle m’a moi aussi “sauvée” car pour faire court, après 30ans de clopes à 3 paquets/jour, divers essais ratés médicamenteux, patchs, et autres… Comme toi, mon mari, mes amis et collègues fumaient … C’est ma fille qui m’a initiée à la vapote et comme toi je ne saurais jamais assez la remercier car même si je suis depuis 4 ans en 12mg je suis très contente d’avoir vaincu cette saleté! mon mari est adepte lui aussi depuis 3 ans, nous n’avons jamais plus touché une cigarette et ça du jour au lendemain l’un comme l’autre! en revanche ma fille refume… mais j’ai bon espoir de lui renvoyer l’ascenseur 😉
    Si tu permets je passerai le message à Lili je pense que ça lui fera très plaisir 😉
    Bonne Journée 😉

  2. Coucou
    Comme toi j’ai commencé la clope en 3eme par effet de mode et j’ai fumé pendant des années. Idem je trouvais ça so chic et so classe ….sic sic sic.
    J’ai d’abord tenté un premier “arrêt clope” sans rien. J’ai profiter d’un voyage en club avec une copine non fumeuse. La bas ca a été mais le retour en France fut plus compliqué et notamment un soir (j’étais dans le monde de la nuit) ou j’ai replongé… Pas grave je retenterais une prochaine fois. Je l’ai fais 3 ou 4 ans après avec l’aide d’un acuponcteur homéopathe et ça a fonctionné. Cela fait plus de 10 ans que j’ai arrêté et franchement comme je le dit souvent ” si j’avais sur que cela serait si facile j’aurais arrêté avec cette méthode avant”. Bref je pense que chaque fumeur à SA méthode pour arrêter de fumer et il n’y a pas d’arrêt clope type mais une méthode pour chacun.
    Je précise que j’ai pris évidement du poids (un peu) et comme le disait ce fameux médecin homéopathe : si vous n’êtes pas prête à grossir avec l’arrêt du tabac c’est que vous n’êtes pas prête à arrêter de fumer CQFD.

  3. Coucou,

    Je suis très touchée de te lire ! Une lectrice (Coucou Micheline, si tu passes par là ! ) m’a fait part de ta publication, et je suis ravie de savoir que mon mail a pu t’aider à l’époque ! Cela commence à dater ! Deux ans, non ? Trois ? 😀
    A vrai dire, je crois, si mes souvenirs sont bons, que le pavé était même signé de la main de mon compagnon (qui gère pour moi l’aspect plus “technique”, je me contente de “vapoter” ! 🙂
    Pendant longtemps, j’ai pensé que jamais je ne pourrais me passer de cigarettes, et comme toi, de malheureux évènements m’ont poussée à réagir !
    Je suis très heureuse de voir que tu n’as pas repris, et entre anciennes fumeuses, nous savons toutes les deux à quel point les tentations sont nombreuses. Fière de toi : clap clap clap !
    Et puis, après plusieurs années, même si parfois l’envie revient soudainement, on peut largement se considérer comme non-fumeuses…
    Je t’embrasse Angie, passe une belle soirée,

    Lili.

  4. Un énorme bravo pour cette décision et cette démarche qui ne sont pas du tout évidentes. Vraiment, c’est super ! D’autant plus si tu évolues dans un milieu 100% fumeur.
    Je me reconnais beaucoup dans ton témoignage, ayant moi-même fumé pendant près de 12 ans. Pour ma part j’ai arrêté du jour en lendemain, non sans mal je dois bien le dire. En fait, c’était l’enfer. Pendant plusieurs mois j’étais invivable, une vraie carne. Je crevais la fume et j’agressais à peu près tout le monde. Et puis, un matin, au réveil, c’était passé, c’était devenu supportable.
    Avec du recul, je crois que ce dont j’ai eu le plus de mal à me défaire, c’est la gestuelle (avoir quelque chose dans les mains), et le fameux café-clope.
    Encore aujourd’hui, des fois, l’envie me prend, et je me dis que je m’en grillerais bien une. Et là reviennent le souvenir de la mauvaise haleine, des habits qui sentent le cendrier, des doigts jaunes, des bronchites sur-infectées à répétition, des maux de tête et autres joies.
    Du coup, ça va, ça me passe. ^^’
    Merci pour cet article, et je te souhaite de parvenir à ton objectif pour 2018.
    A bientôt ! 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published.

#LaDebrouillarde
ladebrouillarde

Je suis Angie, j'ai crée La Débrouillarde car j'avais besoin d'un espace à moi.Peu à peu cet espace est devenu le notre.

Au début, je voulais partager mes coups de coeur beauté.Aujourd'hui je n'ai plus de langue de bois.

En 2014, je ne parlais que de beauté,
En 2017, je parle toujours de beauté mais aussi de maquillage, de mode, de déco, de bien être...

En 2 ans, La Débrouillarde est devenue non plus un blog beauté mais un Blog/Magasin beauté avec une seule plume...

Toujours la même...
Moi

© Sauf mentions contraires les textes & photos présentés sur ce blog m’appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation

newsletter ladebrouillarde ebook

Yes ! Te voilà abonné à la Newsletter. Tu recevras par mail le lien pour télécharger le Ebook