La journée des droits des Femmes non pas la journée de la femme.

Hello =)

Aujourd’hui, c’est un article imprévu, écris sur le vif, hier soir (enfin pour moi ce soir).

Je ne parle jamais de sujet polémique, je ne fais jamais de coup de gueule. Mais là, aujourd’hui, j’ai envie de mordre.

Cela fait quelques années que je vois ce phénomène grandir et cela me donne envie de crier.

Le 8 mars, alias la journée internationale des droits des femmes. Une belle journée (mais les 364 autres aussi, le droit des femmes c’est chouette) pour parler de l’inégalité entre les hommes et les femmes.

Ha une belle journée où l’on parle (normalement) de l’avancée des droits des femmes, des inégalités, des améliorations, etc. Bon, on montre aussi toutes les journées des portraits de femmes, comme si, il n’y avait qu’une seule journée pour le faire. Mais bref, là n’est pas le Sujet.

Le 8 Mars Aka la journée des Promotions

Car oui, si tu es une femme tu ne fais QUE dépenser ton fric (ou celui de ton mari, hein, tant qu’à faire) dans des fringues, du maquillage, etc. Bref, tu ne fais QUE du shopping.

Cela fait quelques années que les marques jouent avec la journée du 8 mars pour « faire des offres spéciales Femmes » avec au choix, des culottes offertes, des promotions et même des voyages pour l’occasion.

Les grandes enseignes jouent avec cette journée pour faire leurs Business et personnellement, cela me donne des boutons.

Mais au cours de mes petites recherches, il n’y a pas que les Grands qui en profitent et jouent sur “la Journée de la femme”. Les bars, restos, fleuristes, lieux d’animation font des promos, affiche limite sur le sujet pour se faire de la Pub.

Et je ne te parle pas des affiches, parfois très limites où tu vois une femme avec un bébé dans les bras et un sac de shopping.

Bref, on est Encore dans le stéréotype de la femme qui dépense son fric à tout va, avec des enfants qui courent partout.

femme shopping

Alors non, en tant que Femme, je ne me résume pas à des cosmétiques, des fringues ou des enfants.

Les femmes aujourd’hui, créer leurs entreprises, sont actives dans la vie, peuvent être autonome, ont les mêmes compétences que les hommes et j’espère un jour les mêmes droits.

Le 8 mars ce n’est pas la journée de la Femme, MAIS la journée internationale du droit des Femmes. Il ne faut pas mélanger et créer de cette journée importante un Jour de Promo à la Black Friday.

En France, on parle beaucoup de l’inégalité des salaires, mais pour moi, cela va encore plus loin. L’image de la femme est malmenée à outrance sans aucun scrupule, le harcèlement, les agressions sexuelles sont parfois bafoués d’un revers de la main.

violence sexiste

Nous avons encore du chemin pour faire bouger les mentalités, les « normes » que la société nous « oblige » à avoir.

 

Il serait donc top que tout le monde s’y mette, qu’on arrête de jouer avec cette journée importante… Qu’on arrête de jouer avec l’effet « mode » et qu’on se recentre sur l’essentiel. L’avancer de nos droits dans le monde.

force des femmes

 

Pour aujourd’hui et pour demain, j’aimerais

Qu’on arrête de croire qu’une femme qui porte une jupe courte et un croc top est une allumeuse. Que c’est du « pousse-au-crime » ! En vérité, elle s’habille comme elle veut !

Que les tétons des femmes soient identiques à ceux des hommes, un téton, c’est un téton bordel. Et si on les voit, ce n’est pas un appel au sexe !

Que les clips, les publicités, les magasins arrêtent d’utiliser la femme comme moyen de faire vendre. Et qu’on pense à nous habiller sur les affiches. Le sexe fait vendre, mais les hommes aussi ont un corps non ?

Qu’on reconnaisse une femme pour sa valeur, ses compétences et ses qualités. Eh oui, une femme peut avoir un job a responsabilité et s’en sortir parfois mieux qu’un homme.

mulan

♦ Qu’on n’oublie pas qu’une femme peut faire ce qu’elle veut de son corps.

Qu’on ne la juge pas sur sa sexualité. Les femmes aussi ça baise…

Qu’on arrête de demander à la femme d’être des bombes sexuelles en silicone sortie de film porno pour être dans la norme.

♦ Qu’on n’oublie pas qu’une femme, ça aime la chaire et que cela ne fait pas d’elle une « pute ». Elle fait caca, rote, bois des bières, se masturbe et dit des gros mots. Non la femme n’est pas une princesse qui attend son foutu prince charmant

girl power

♦ Qu’une femme puisse sortir dans la rue sans se prendre de réflexion ridicule et ne doivent pas avoir une bombe lacrymo dans le sac à main.

♦ Qu’une femme ne soit pas réduite à une carte bleue.

Qu’une femme n’est pas d’une poule pondeuse. La femme n’est pas sur terre que pour faire des enfants et sauvegarder la race humaine

♦ Qu’au final, l’homme et la femme font partie d’un tout et qu’à part ce qui se cache entre les jambes (et 2 ballons) il n’y a rien de différent.

Que Bordel, toutes les femmes du monde puissent vivre égales à l’homme. Peu importe le pays, la religion, la couleur de peau, le milieu social.

journée des droits de la femme
Source : www.ffq.qc.ca
7 Comments
    1. Merci beaucoup Mélily, c’était pas un article préparé, ce n’est pas du grand français, mais ça fait du bien =)

      Des bisous

  1. Bien dit !!!! Je suis totalement d’accord avec toi et j’ai remarqué ça aussi aujourd’hui : les codes promos tombent et merde quoi non ! On se bat pour des droits, pour montrer qu’on est pas là pour dépenser le fric et que font les marques ????? Des codes promos, etc etc… Ca m’a saoulé, d’autant plus que ça vient parfois de marques “naturelles, bio” et que je pensais un peu plus proches du respect, des droits de tout le monde mais apparemment non : Business is Business… Ca m’a tellement saoulé !
    C’est quand même fou de ne pas pouvoir s’habiller comme on veut ici… En Irlande où j’ai vécu 6 mois, les filles se trimballent en crop top et mini- mini short et les gars les laissent tranquilles, il n’y a pas d’histoire, pas de regards déplacés… La liberté… Tu te rends comptes que là bas, j’ai enfin pu être en short sans me sentir genée du regard des autres alors qu’en France je ne peux pas me le permettre sans avoir de remarques…
    J’ai vécu également dans une classe à majorité composée de mecs qui n’arretaient pas de dénigrer les filles à coup de “nan mais les filles elles sont inférieures aux hommes intellectuellement : la preuve, regarde la classe : les filles viennent d’école de commerce et les mecs d’école d’ingénieur” et avoir ça toute l’année… Ca m’a tellement saoulé…
    Bref… Ton article fait du bien !!!!

    Gros bisous !

    1. Ho merci Salomé =) j’étais pas certaine de le publier mais au final, je suis contente de l’avoir fait =)

      Ha oui en Irlande ? Tiens je ne savais pas =O
      C’est vraiment horrible cette sensation de gène. Puis le jugement constant sur le physique, la tenue etc… c’est vraiment irritant. C’est pour cela que je suis tous le temps en jean et en été que je lutte à mettre des shorts ou des jupes car c’est la période de l’année où c’est le pire.

      Merci pour ton retour, ça fait du bien de te lire =)

      Des bisous

  2. BRAVO. … bien dit. Merci d avoir enregistré cette vidéo, effectivement, tu as bien résumé la situation. Il faudra encore qq années pour y arriver mais c est en bonne voie je pense.

    1. Merci beaucoup pour ton retour =) Oui il faudra encore quelques années mais il ne faut pas lâcher =)

Leave a Reply

Your email address will not be published.

#LaDebrouillarde
ladebrouillarde

Je suis Angie, j'ai crée La Débrouillarde car j'avais besoin d'un espace à moi.Peu à peu cet espace est devenu le notre.

Au début, je voulais partager mes coups de coeur beauté.Aujourd'hui je n'ai plus de langue de bois.

En 2014, je ne parlais que de beauté,
En 2017, je parle toujours de beauté mais aussi de maquillage, de mode, de déco, de bien être...

En 2 ans, La Débrouillarde est devenue non plus un blog beauté mais un Blog/Magasin beauté avec une seule plume...

Toujours la même...
Moi

© Sauf mentions contraires les textes & photos présentés sur ce blog m’appartiennent, merci de ne pas les utiliser sans mon autorisation

newsletter ladebrouillarde ebook

Yes ! Te voilà abonné à la Newsletter. Tu recevras par mail le lien pour télécharger le Ebook